Le 29 mai 2017

Compagnie des Autres

PROFESSIONNELS DE THÉÂTRE
77, rue Cottier
84 200 Carpentras

Nous contacter

"La Vie en Bleus" et "Au Pays des Rêves Partis" en tournée !

la Compagnie des Autres, théâtre professionnel en Provence
formation diffusion jeu création mise en scène joker animation

Théâtre forum

Créée en 1990, la Compagnie des Autres est composée de comédiens, auteurs, techniciens et metteurs en scène professionnels. A côté de créations “classiques”, elle développe depuis plusieurs années sa pratique d’un théâtre citoyen et engagé auprès des spectateurs, le théâtre-forum.

Augusto Boal, après des études de chimie, fonde en 1956 le Théâtre Arena de Sao Paulo, dont il devient directeur artistique et metteur en scène. Il y développe jusqu'en 1964, à côté de mises en scène classiques, un théâtre populaire, de rue et contestataire dans lequel il développe le personnage du " spect-acteur ".

Les coups d'état successifs de 1964, puis de 1968 mettent fin à toute possibilité de pratiquer cette sorte de théâtre social, considéré comme une pratique subversive. Boal, qui publie Le théâtre de l'opprimé en 1971, est bientôt arrêté, torturé et contraint à l'exil vers Paris, où il poursuivra son travail.

Pendant les années 70, Augusto Boal voyage dans toute l'Amérique latine, expérimente diverses formes de théâtre participatif et éducatif, il écrit et systématise sa pratique théâtrale.

Né le 16 mars 1931 , il meurt le 2 mai 2009 à Rio de Janeiro.

L'outil théâtre-forum

Le théâtre-forum est une technique de théâtre interactif élaborée dans les années 70 d’après le Théâtre de l’Opprimé de Augusto Boal en France, elle vise à donner la parole aux personnes opprimées.

Après la présentation d'une situation d'oppression aboutissant à une impasse, la pièce est rejouée.

Les spectateurs peuvent alors:

  • Stopper le cours de l’action
  • Intervenir sur scène
  • Prendre la place d'un personnage
  • Proposer sa solution pour améliorer la situation
  • Manifester son approbation ou sa désapprobation
  • Sortir de sa situation d’oppression

L’Objectif est d’offrir un lieu de liberté de parole et de prise de conscience, sur des thèmes divers nécessitant des efforts de prévention (drogues, alcool, SIDA, violence, racisme, émotions...) ou de réflexion.

  • Permettre aux spectateurs de s'essayer à l'élaboration de stratégies et d'en vérifier la pertinence, dans un climat d'écoute, de recherche collective, de non-jugement et de droit à l'erreur.
  • Transformer les spectateurs en acteurs, en les invitant à éprouver une situation "de l'intérieur".
  • Par la provocation et le paradoxe, tenter de casser les préjugés et favoriser l'ouverture d'esprit.

Les Principes

Chacun(e) est capable d'agir, de faire évoluer une situation en apparence figée et/ou de changer ses propres positions.

Il existe une palette de réactions possibles face à une situation de crise.

Chacun(e) possède des éléments de réponse à ses propres problèmes et à ceux de la société.

Il est inutile et vain d'attendre que les autres changent. Il est préférable et plus efficace de faire soi-même une proposition de changement.

Le théâtre image, outil de sensibilisation au monde

Dérivé du Théâtre de l’Opprimé de Augusto Boal, le théâtre image est une technique très simple qui sensibilise le spectateur à l’interactivité et à la représentation sur scène. Il peut se pratiquer avec tout public .

On demande aux participants, professionnels ou amateurs, de former un groupe de statues (personnages muets et immobilisés dans une posture choisie) .Cela forme “une image” à un moment donné qui exprime visuellement, une pensée collective sur un thème donné. Par exemple dans le monde, la consommation et le travail ; en France, le chômage etc.

L'un après l'autre, les participants montrent leur statue et proposent une première image avec des situations d’oppression, en s’inspirant de leur propre expérience .

L’acteur joker , garant du respect des règles, va inviter les spectateurs à faire évoluer le tableau vivant présenté en intervenant eux-mêmes sur l’image. Ils montent sur scène et modifient la position des statues qui forment l’image. Plusieurs types d’actions sont possibles : fabriquer l’image idéale ou des images de transition, faire parler les images etc…

On demande alors au public de construire l’image idéale, dans laquelle l'oppression aura disparu, et la représentation de la société que l'on désire construire, dans laquelle les problèmes actuels auraient été surmontés.

En réalité, on essaie de faire en sorte que le spectateur pense avec ses propres images, qu'ils parle avec ses mains, comme un sculpteur. On peut aussi demander aux statues qu'elles modifient elles-mêmes la réalité oppressive, au ralenti ou par mouvements intermittents. Chaque "statue" doit agir comme un personnage, et non avec ses traits de caractère personnels.

NOS PROCHAINS RENDEZ-VOUS
Image diaporama 1 Image diaporama 2 Image diaporama 3 Image diaporama 4 Image diaporama 5 Image diaporama 6 Image diaporama 7 Image diaporama 8 Image diaporama 9